dimanche 26 janvier 2014

Sensing Spaces - des maquettes géantes à découvrir !

Big thumbs up pour l'exposition Sensing Spaces ! 
Situé dans quartier très central, Piccadilly Circus, presqu'en face de Fortnum & Mason, le Royal Academy of Arts accueille depuis hier une nouvelle exposition sur l'architecture.

Le Royal Academy of Arts a donné carte blanche à 7 architectes du monde entier (Irlande, Burkina-Faso/Allemagne, Japon, Chine, Chili/Argentine et Portugal). A partir d'éléments très différents, comme le bois, le plastique, le béton, des bâtons de bois ou même le bambou, ils ont utilisé l'espace de chaque galerie à leur manière, en réinventant les lieux.
Cette exposition est une réussite pour différentes raisons. Elle est d'abord accessible à tous : les enfants ont fait la visite sans les adultes, courant d'un lieu à un autre, à la découverte d'espaces uniques !
Tantôt labyrinthes, ou petits caissons de bois qui rappellent les cabanes, tantôt escaliers en colimaçon qui mènent au plafond néoclassique de la galerie, ou encore structure évolutive à laquelle le visiteur peut intégrer des pailles de couleur, façonnées, tordues, les unes jointes aux autres...
Première salle, oeuvre imposante du couple chilien Pezo von Ellrichshausen : 4 piliers soutiennent une plateforme au niveau du toit de verre de la galerie. A l'intérieur des cylindres, des escaliers mènent au sommet de l'installation; créant ainsi un mouvement de descente et montée par un endroit et un autre, avec un passage prévu sans marches (en pente douce), pour les fauteuils roulants et pour les enfants, trop contents de jouer à rentrer par un escalier, sortir par la rampe, ou remonter par un autre pilier !
Comme son nom l'indique, Sensing Spaces a la particularité de laisser les visiteurs libres de leur parcours et de leurs mouvements. Chaque architecte a conçu son installation pour laisser libre court aux sens, par les matières, les jeux de lumières, et même les odeurs - et permet une interaction entre les œuvres et le public.
Les écrits sont peu présents dans les galeries (quelques citations des architectes) ce qui est un peu surprenant au début, on cherche presque à en savoir plus, un peu en manque de repères. Qui sont ces architectes ?
L'expérience plaît à tous, les installations réservent des surprises, auxquelles les visiteurs semblent vraiment se prendre au jeu !

Dans la galerie suivante, place à la couleur ! Avec un architecte d'origine Burkinabé qui a étudié en Allemagne, Diébédo Francis Kéré. Il a imaginé une structure en plastique qui conduit d'une pièce à une autre, comme un tunnel qui se rétrécie au centre, pour créer, selon lui, des rencontres entre les visiteurs. L'intérêt, pour l'artiste, est de créer une expérience de lien social "a bonding experience". I believe it is important to engage people in the process of building so they have an investment in what is developed.
Notre parcours se poursuit dans un labyrinthe de branches rangées minutieusement sur le sol lumineux, avec l'installation de l'architecte chinois Li Xiaodong. Ses couloirs conduisent vers un jardin zen et des caissons en bois aménagés en périphérie, comme pour faire une pause et s'isoler.
Les parois faites de branchage s'ouvrent parfois sur des ouvertures carrées, laissant apparaître des visages, des silhouettes. On se rencontre, on se croise...et on s'installe pour discuter !

La suite est moins interactive, pour celui qui est trop pressé. Les architectes irlandaises du cabinet Grafton Architects, ont travaillé sur la lumière et le volume presque inversé. La salle est plongée dans l'obscurité, des murs massifs descendent du plafond sans toucher le sol ! Il faut rester un peu pour y voir les variations de lumière sur les différents volumes. On s'y sent tout petit...
Devant l'une des galeries, l'architecte portugais Edouardo Souta de Moura a réinventé une porte en béton, s'inspirant à l'identique de celle d'origine, qu'il répète à un autre endroit. Son projet est moins fédérateur, mais peut-être qu'il sera apprécié par d'autres ?
La galerie aux murs noirs dans laquelle le japonais Kengo Kuma a installé son oeuvre est un lieu qui contient une construction en filigrane, éclairée par une lumière au sol et une autre pièce plus petite, présente une oeuvre de bambou entremêles. Il explique dans le film (un montage de très belles images tournées dans leur pays respectifs de certaines de leurs réalisations), qu'il a travaillé sur les odeurs des joncs, ceux, par exemple, utilisés pour tresser les tatamis, une odeur qui l'aide à bien dormir ! 
En revanche, pas d’expérience à quatre pattes dans cette structure trop fragile, c'est qui est un peu contraire au principe du projet de départ où le corps est libre de se déplacer. Dommage, les enfants se voyaient bien ramper dessous !
Pour finir, il faut vraiment s'arrêter dans la pièce où le film est diffusé : les architectes y expliquent leur démarche. Les enfants ont été très attentifs : le montage fait de magnifiques images d'Asie ou du Chili, aide à mieux comprendre le projet de chacun. 
On se rend compte en les écoutant que l'exposition est fidèle à leur volonté collective de concevoir des espaces que les visiteurs s'approprient, des espaces qui sont pensés pour les gens qui s'y promènent et s'y rencontrent. Enfin un musée où on participe, on peut toucher les œuvres, et même courir et prendre des photos ! 

*Exposition Sensing Space, Architecture Reimagined jusqu'au 6 avril 2014   
Au Royal Academy of Arts Burlington House, Piccadilly, London W1J 0BD   
£14 par adulte, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

9 commentaires:

  1. magnifique ! tellement original, et tes photos sont superbes... comme d'hab ! la première avec les enfants est un vrai portrait à encadrer. Merci de faire découvrir ainsi ce parcourss et de le faire vivre par ton récit.
    A bientôt
    bises - Anne D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, j'étais partie pour une exposition sans attentes, et c'est un gros coup de coeur...en plus si on peut prendre des photos !

      Supprimer
  2. C'est vraiment impressionnant cette expo ! J'aime beaucoup la Royal Academy of Arts pour ses bâtiments aussi, c'est idéal pour une expo de cette envergure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ce lieu...A Paris, ça me rappelle le Musée de l'Architecture au Trocadéro, immense, avec une vue sur la Tour Eiffel !

      Supprimer
  3. Tres belle photo qui capture bien l'expo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me raconteras si tu y vas ! A bientôt !

      Supprimer
  4. Tes photos et ton récit me donnent envie d'y aller avec les enfants. Merci d'avoir partagé. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne sortie en famille ! Surtout quand il pleut comme en ce moment...

      Supprimer
  5. Magnifiques tes photos ! et tu parles super bien de l'expo.
    Heureusement que je n'ai pas lu ton article avant de faire le mien :-)

    RépondreSupprimer