dimanche 6 mars 2016

Forest schools - l'école buissonnière !




When I heard about a new Forest School opening on Wandsworth Common, I wondered how children could be spending their whole day outdoor. I know children love being outside, but how could a school provide everything from food, to hygene, curriculum activities to a cosy place to nap on a Common ? 

As a french mum who only went to a french state school, full time from before my third birthday until I reached the age of 6; all I remember is the times I spent outside playing Charlie's Angels ! I didn't suit to the setting, and the teachers mentionned on the reports that I'd rather be under my table or wasn't listening enough or even "mature" enough...it seemed I wasn't ready to fit into the mould...

"Different" schools have always interested me, much later, when I was finally able to choose my own school journey, I discovered that some progressive schools existed in France, like Montessori Schools, or Decroly school near Paris (a state-run free school). I had the chance to meet Severine, a former Steiner's pupil and found her work presentations stunning, she knew how to talk to our class without reading her notes. She now leads teachers' trainings !

I read books about pedagogy and attended to lectures, some of which made me feel as if I had been missing something. 
Then I found out about "Summerhill, a radical approach to child rearing", a book which fascinated me. The author, Alexander Neill, writes about the school community he created in 1921, where children are in charge of their school, discussing their own laws and make democratic decisions through meetings. And most of all, children are not entilted to attend any lessons if they wish !
Today, the school is run by his daughter, and still has 80 children living there. The school faced a very bad OFSTED report in 2000 which claimed the place was "inadequate" but the whole communuity fought with the help of former pupils. They won against OFSTED into a famous court battle

BBC turned their experience into a movie in 2008, which can you can look here. We just watched the film with our children (8 and 11), which they enjoyed as much as I did ! They don't know how french schools are run, since they have never been to a primary school there, they value the sens of community in their school and how the children are listened and well cared for.
My youngest child, Martin, went to our nearby state Nursery school, and all year long he could choose from outdoor to indoor activities, and by the look of his clothes and his tanned forearms, I knew he was spending his days outside ! The teacher once told me that she had to adapt herself to teach him, with a clipboard, by following him outside !

Little Forest Folk School nurseries have based their philosophy on Forest Schools currently spreading all around the UK. Until very recently, I have never heard about it.
 When I knew about their open days, I really wanted to attend. Unfortunately, the meeting was held in a proper indoor room, where the children will be dropped off before they head towards the Common. I found the teachers and manager very passionate (The Telegraph has written an article about them, read here).
***

Everyday, the "camp" is settled into a part of Wandsworth or Tooting Common, which changes everyday. Buntings make a visual bareer for children to explore within the perimeter. If some of the children wish to go further, they ask a member of staff (1 to 4 ratio). Each member of the staff has a Walkie takie.
The school provides high quality outdoor clothes, so the weather conditions are not disturbing the daily life.  I also wondered where the children are staying for a cosy lie-in, or even a nap. 
The camp is made of several tents, one is a tipi for naps or reading books, with sleeping bags in winter time. Another one is for nappy changing, and a small one with a dry toilet. 
Water is available in jerrycans filled with water (when needed hot Thermos water can be added to the jerrycans) so little hands are nice and clean.
Food is served within the Common Café "the Skylark" for a hot breakfast and afternoon Tea, lunch is provided on the Common. The wonderful thing is that they use a campfire !
I can see some of you wondering about the health and safety standards, but it seems the staff is trained to light up the campfire as well as making sure everyone is safe ! 
Concerning the main areas of learning, I am pretty sure all of them are covered on the Common, where nature is sourcing all the learnings. 

Children can only attend full time sessions, and very good news, Little Forest Folk run holiday camps from 3 to 7 years old, for £60 a day.
I was curious to see if Forest Schools Projects are developing in France, and I could not find any. Let's see what the future holds !
Thank you to Little Forest Folk for the use of their pictures (except number 3 and 6)
Lorsque j'ai entendu parler d'une nouvelle école qui accueille des enfants de 2 à 5 ans, basée exclusivement en extérieur, dans un des Commons du quartier, j'ai voulu en savoir plus !
Pour une maman française ayant fait toute sa scolarité dans une école publique maternelle puis primaire dès l'âge de 2 ans et demi à temps plein, les souvenirs qu'il me reste sont surtout les jeux en extérieur, à jouer aux Drôles de Dames ! J'ai toujours eu l'impression que l'école était une corvée. Les enseignants notaient dans les rapports trimestriels que je préférais jouer sous ma table et que je n'étais pas assez attentive ou "mature", tout simplement je crois que je n'étais pas faite pour ce moule...

Les écoles "différentes" m'ont toujours intéressée. Lorsque je les ai découvertes (enfin sortie de l'école !), j'ai été très séduite par les écoles Montessori, l'école publique Decroly à Saint Mandé, et aussi la rencontre avec d'anciens élèves. Séverine, par exemple, a fait toute sa scolarité dans une école Steiner, et ses présentations devant la classe étaient toujours passionnantes : elle transmettait son savoir sans lire ses notes. Elle est aujourd'hui formatrice !
J'ai ensuite lu des livres de pédagogues et écouté avec passion certains cours pendant mes études secondaires. Je découvrais tout un monde auquel je n'avais pas eu accès plus jeune.
Bubbles in the forest Le livre "Libres enfants de Summerhill" fut une découverte majeure. Le pédagogue A.S Neill présente son école qu'il crée en 1921, où les enfants sont responsables de gérer leur communauté, en y décidant leurs lois lors de réunions. A Summerhill, c'est l'école qui s'adapte à l'enfant plutôt que le contraire. Les enfants n'ont aucune obligation d'aller en classe s'ils ont mieux à faire !

Aujourd'hui, l'école est gérée par la fille du fondateur, et 80 enfants y vivent la semaine entière (boarding school). Un rapport OFSTED très négatif a menacé Summerhill de fermeture en 2000, mais la communauté a fait appel à un avocat et les enfants eux-même ont su convaincre la cour de leur attachement à leur école.
La chaîne BBC a diffusé une fiction inspirée de l'histoire de l'école, le film est disponible ici, nous l'avons regardé en famille et les enfants ont été, comme moi, très intéressé par le sujet. Ils n'y voient pas l'énorme fossé entre cette école anglaise et celle de mon enfance.
L'école publique anglaise n'a pourtant rien de l'école permissive Summerhill, mais elle développe l'esprit de communauté et le sentiment que chaque enfant y a sa place.
Martin est allé à la Nursery anglaise la plus proche de la maison, une année en école Montessori, puis celle rattachée à l'école primaire. Toute l'année, il pouvait aussi bien jouer dehors qu'à l’intérieur, et à en voir ses vêtements et ses avants-bras tout bronzés, j'ai vite compris qu'il passait ses journées dehors ! La maîtresse s'adaptait à ceux, qui, comme lui, préféraient l’extérieur, en leur proposant des activités d'apprentissages à l'aide d'une planche, un support pour écrire, à transporter partout !
Little Forest Folk s'inscrit dans un mouvement d"'écoles de la forêt", Forest Schools, qui propose à travers tout le Royaume Uni une vie en plein air exclusivement !
La réaction des mamans françaises de mon entourage est assez significative, comment laisser son enfant dehors par un temps pareil ?!
J'ai pu me joindre à une des journées portes ouvertes, mais malheureusement pas dans la forêt. La réunion s'est passée dans le local qu'ils utilisent le matin pour accueillir les enfants avant de partir dans le parc.
***

Chaque jour, le groupe d'enfants change de "terrain de jeux", selon les projets, leur campement peut s'installer dans Wandsworth ou Tooting Common. L'espace des enfants est balisé par une banderole de petits drapeaux. Chaque membre du personnel (1 adulte pour 4 enfants) est muni d'un talkie walkie, pour suivre, au cas où, un enfant qui voudrait s'éloigner pour explorer ailleurs.
Pour se reposer ou lire un livre "au chaud", le campement est composé d'une tente tipi, où les enfants peuvent se glisser dans un sac de couchage pour faire la sieste ! Il y a aussi une tente pour les changes et une autre pour les toilettes sèches.
Pour le lavage des mains, des jerrycans d'eau sont stockés sur place avec des thermos d'eau chaude pour garder une eau suffisamment tiède.
L'école sert trois repas, le petit-déjeuner chaud dans le café du Parc (le Skylark), puis le déjeuner en extérieur, et le goûter-dînatoire dans le café au moment du retour. La nourriture du midi peut être réchauffée (une soupe, par exemple), sur le feu de camp !
J'imagine que cette question du feu de camp pourra effrayer certains parents, quand on voit les règles d’hygiène à respecter ici ou en France dans les écoles; les membres du personnel doivent avoir un bagage important (formation et débrouillardise).
En ce qui concerne les apprentissages, je n'ai aucun doute qu'ils se font sur le "terrain", et qu'ils exploitent la nature pour aborder les principaux domaines d'apprentissages.
Les enfants sont accueillis à la journée entière (pas de mi temps) et très bonne nouvelle, il y a des camps de vacances, pour les 3 à 7 ans, pour £60 la journée.
Curieusement, j'ai fait des recherches en France, il n'y a pas "encore" de projets de Forest Schools - à voir si le projet se développe quelque part dans l’hexagone !
Un grand merci pour les photos de Little Forest Folk - sauf le 3 et la 6.




4 commentaires:

  1. merci claire ! c'est très proche de ce que ma belle-fille M. fait dans le jardin d'enfants qu'elle a ouvert à Vienne, où les sorties TOUS LES JOURS font partie intégrante de la pédagogie : les enfants DOIVENT avoir une tenue qui leur permettent de sortir par tous les temps.
    Je vais lui faire suivre ton lien.
    En France, c'est une formule trop rare...
    bises
    Anne D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne, oui, l’Allemagne est le "berceau" de l'éducation des jeunes enfants, avec Fröbel !

      Supprimer
  2. Très intéressant, Claire, cet article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, tu t'y vois y travailler, toi ?!

      Supprimer