mardi 5 mars 2013

Roy Lichtenstein à Londres : Wow !

Du 21 février au 27 mai, la Tate Modern accueille une rétrospective de l'artiste américain Roy Lichtenstein. L'exposition expose 125 peintures et sculptures de cette figure emblématique du Pop Art avant d'être transférée au Centre Pompidou à partir du 3 juillet 2013.
Ses peintures du début des années 60 sont remarquées pour leurs couleurs primaires, leurs contours noirs et les "fameux" petits points, un tramage que l'artiste a réalisé à l'aide d'une grille "pochoir" recouverte de peinture à l'aide d'une brosse à dent - l'audio guide apporte ce genre d’anecdotes que je retiens !
On apprend vite que son inspiration empruntée au monde de la BD n'est pas due au fait que l'artiste est amateur de ce format. Il s'inspire des publicités et de la culture populaire de l'époque, mais aussi d'objets ordinaires, des produits de grande consommation et des symboles de l'enfance ("Look Mickey !" ci-dessus fut un de ses premiers succès en 1961.)
Bien au-delà des bulles de BD et de toiles représentant des héroïnes blondes assez caricaturales, on découvre un homme qui explore le monde de l'art. On retrouve le cubisme de Picasso, le surréalisme de Dali, les collages de Matisse et même une réinterprétation de la cathédrale de Rouen vue par Claude Monet en 1892 ! 
Still Life with Goldfish, 1972
Si une oeuvre colorée le caractérise, d'autres thèmes sont abordés d'une manière plus inattendue : des tableaux en noir et blanc représentant une pelote de laine, une balle de golf, un transistor, ou des paysages de bord de mer et encore des représentations de la nature chinoise réalisées habituellement sur papier de riz. 
L'exposition permet de connaître l'artiste sous un angle différent du style "BD", il met en scène des femmes larmoyantes avec des répliques uniques "I don't care ! I'd rather sink - than call Brad for help !" qui côtoient des références à la guerre. Son travail sur le "parfait et l'imparfait" sur la fin de sa vie est beaucoup plus abstrait et moins "explosif", un autre aspect de son oeuvre. 
Je termine par une phrase de l'artiste The art of today is all around us. It is a matter of re-seeing it your own way”. 



9 commentaires:

  1. J'avais vu l'expo Andy Warhol à la Tate il y a bien 10 ans de ça. Lichtenstein fait partie des peintres que j'aime, j'aimerais beaucoup voir cette expo! Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes visites virtuelles sur ce blog!

      Supprimer
  2. Bon, c'est pas trop mon style, mais je me cultive...
    Anne D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage de l'audio guide est qu'il te permet de mieux connaître un artiste et ce qu'il veut montrer dans ses tableaux. C'est souvent le reflet d'une époque !

      Supprimer
  3. J'adore! Je vais y aller ce weekend je pense :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce lieu a beaucoup de possibilités de promenades, avec la Southbank juste à côté, et pourquoi pas une petite vue du One New Change en traversant le pont ! Bonne expo

      Supprimer
  4. Parfait, je suis à Londres mi Mars, je vais pouvoir y faire un tour !
    Pour une fois que je suis à un endroit au bon moment pour voir une expo , je vais pas me priver ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton programme s'allonge de blog en blog !!!

      Supprimer
  5. Tu m'as convaincue, je vais y aller ;-)

    RépondreSupprimer